L'histoire des revêtements de sol en vinyle

L'histoire des revêtements de sol en vinyle

Les revêtements de sol en vinyle sont devenus monnaie courante dans les lieux publics et foyers du monde entier grâce à leurs nombreuses qualités esthétiques et techniques. Découvrez l’ingéniosité et la créativité dont l’industrie a fait preuve pour mettre au point des revêtements de sol capables de répondre à l’évolution du style de vie des consommateurs.

Les origines d’une nouvelle matière

Découvert par un physicien français au 19ème siècle, le vinyle a commencé à faire l'objet d'expériences dans les années 1930, à l’occasion de sa première présentation au public, lors de l'exposition « Century of Progress » organisée en 1933 à Chicago (États‑Unis). Pendant la guerre, du fait des difficultés d’approvisionnement de certaines matières premières, la recherche s’est concentrée sur l’utilisation du vinyle comme substitut au caoutchouc. Les utilisations industrielles du vinyle ont commencé à se multiplier après la seconde guerre mondiale. Le premier revêtement de sol en vinyle Tarkett a vu le jour en 1947, en Suède.

De nouvelles approches des revêtements de sol dans les années 1950

Pour cette nouvelle matière, les années 1950 furent celles de la créativité et de l'expérimentation. Les caractéristiques du vinyle (excellente résistance, souplesse, possibilités en matière de design) en faisaient une solution pratique et économique pour la production à grande échelle de tous types d’objets industriels et domestiques. Les entreprises nord‑américaines et européennes ont alors commencé à fabriquer des revêtements de sol en vinyle. En France, Sommer (l’une des entreprises à l’origine de Tarkett) commercialisa son premier revêtement de sol Tapiflex. Nous avons commencé à recycler dès 1957. Cette capacité de recyclage a permis de réduire la quantité de déchets finissant dans les décharges.

Les années 1960 ou la révolution du vinyle

Les années 60 ont été synonymes de popularité croissante pour le vinyle, qui était alors utilisé partout, des matériaux de construction aux composants automobiles ou emballages alimentaires, en passant par le matériel médical et même les vêtements. La production mondiale de vinyle s’est envolée, passant de 220 000 tonnes par an en 1950 à 6 millions de tonnes en 1970. Les revêtements de sol en vinyle étaient appréciés pour leur résistance à l’humidité, aux tâches et aux chocs, ainsi que pour leur résistance dans le temps. Ces qualités techniques en firent un revêtement de sol extrêmement populaire et pratique dans les hôpitaux, les écoles, les bureaux et les logements partout dans le monde. En 1968, un revêtement de sol en vinyle fut posé sur la patinoire de Grenoble afin d'y accueillir la cérémonie de remise des médailles des jeux olympiques d'hiver !

Des innovations permanentes pour le style et le bien‑être

De la cuisine à la salle de bains, en passant par la chambre à coucher ou le salon, le vinyle a conquis l'univers de la décoration intérieure depuis les années 60, et est devenu l'un des types de revêtements de sol les plus fréquemment utilisés. Son faible coût ainsi que le large choix en matière de styles (effets bois, carrelage, pierre ou encore superbes effets graphiques) ont séduit aussi bien les consommateurs que les professionnels. D’une grande simplicité, l’installation et l’entretien du vinyle requièrent peu de temps et en font donc un revêtement de sol pratique et parfaitement adapté aux rythmes trépidants de nos vies modernes !
Des innovations ont également été réalisées sur le plan sanitaire et environnementaledu vinyle. À partir de 1957, Tarkett a adopté ses premières politiques de recyclage du vinyle en réutilisant les chutes issues de la production et de la pose.

Cette initiative s’est transformée au fil du temps en une politique de durabilité globale favorisant une réutilisation permanente des matériaux et une réduction de l’impact sur l’environnement. L’industrie du vinyle a également réfléchi à la manière dont cette matière pouvait contribuer au bien‑être et à un environnement intérieur sain. Depuis de nombreuses années, Tarkett s’attache à fabriquer des revêtements de sol offrant de très faibles émissions de COV, ceci afin d'améliorer la qualité de l'air intérieur. Notre nouvelle génération de sols vinyle offre des émissions de COV 10 à 100 fois inférieures à l’étiquetage sanitaire. L’adoption de plastifiants sans phtalate, dernière éco‑innovation de Tarkett en date, a également contribué à améliorer l’environnement et la qualité de l’air intérieurs.

Articles liés
Nos solutions pour choisir son revêtement de sol
Nos solutions pour choisir son revêtement de sol
La nouvelle génération des revêtements de sol en vinyle
La nouvelle génération des revêtements de sol en vinyle

Lorsque vous choisissez un revêtement de sol en vinyle, vous devez prendre en compte tous les avantages pour être sûr que votre choix apporte une certaine valeur ajoutée à votre mode de vie.

Le vinyle peut améliorer la rénovation et la décoration
Le vinyle peut améliorer la rénovation et la décoration

Tarkett a sélectionné quelques clients pour leur poser des questions à propos de leur expérience personnel du vinyle. Voici un extrait des interviews de 4 clients qui nous ont raconté leur expérience.

Nouvelle génération de revêtement de sol vinyle Tarkett
Nouvelle génération de revêtement de sol vinyle Tarkett

La nouvelle génération de revêtements de sol Tarkett adoptent une nouvelle approche en associant design et innovation pour répondre aux besoins des consommateurs d’aujourd’hui et de demain.